GAP ROAD GALIBIER, une histoire qui mérite d’être rappelée.

GAP ROAD GALIBIER, une histoire qui mérite d’être rappelée.

Le 15 et le 16 mai, la station de Valloire et le collectif Alchimy avaient annoncé un gros évenement répondant au doux nom de Road Gap du Col du Galibier. Pléiade de modules et autre barre de rail attendaient les riders venus se dégourdir les jambes une dernière fois.
Après quelques petites heures de voiture plutôt mouvementées (merci flo pour ce rally), nous arrivons en fin aux portes du tunnel du col, telle une porte d’entrée pour accéder à un snow park d’un autre monde.

 

Mais la réalité est bien là : une dizaine de rails dans tous les sens : plat-descente, c, double c, S, arc en ciel (appelé rainbow par nos amis les ‘ricains), et autres box apparaissent au milieu de ce décor de haute-montagne. Au niveau module non metalliques, on peut appercevoir un hip dont les dimensions sont à la hauteur de l’évenement, un road gap, pas petit non plus et une multitude de tables pour qui veut s’initier aux joies du freestyle en douceur.

 

Une organisation impressionante sur place ne laisse pas grand chose au hasard : hôtesses d’accueil, shapers, secouristes, son, cuisiniers, chauffeurs, photographes se bousculent déjà devant cette immense air de jeux.

 

Il faut reconnaitre que l’on ne sait pas où donner de la tête entre un hip magnifique, un road gap impressionant, et des barres inédites, le public comme les riders ne savent pas par quoi commencer. Peut importe, comme on dit : « mieux vaut trop que pas assez ».

 

La journée commence ainsi en douceur, même si la température n’attend pas midid pour atteindre son max. Les riders commencent à se lacher sur le hip alors que le road gap est lissé et reshapé. Le snow park est peu à peu envahi par des dizaines de riders de tous horizons.

 

La journée se poursuit malgré la chaleur et le soleil qui ont contribué au crâmage de gueule collectif et à la disparition des vestes et sweats.
Le niveau général des riders est assez impressionant et on assiste à quelques magnifiques cork 360 et cork 720 et aussi de très beaux crashs qui finiront la saison en beauté pour certains…

 

A droite, des fans venus voir leurs idoles et ramener des souvenirs à la maison.

En résumé, une journée magnifique par son temps et son organisation, mais assez éprouvante. Vous êtes vivement conviés à vous y rendre l’année prochaine, en bref, un évenement à ne surtout pas manquer !